Quand est-ce qu’on a oublié de nourrir la tigresse?

Par Julie ROUVIER

« Lors des rapprochements, même si ça fait 12 ans qu’on est ensemble, je ne sais plus comment faire… J’ai même souvent l’impression d’avoir à faire à un inconnu. Je me sens gênée, maladroite, hors de ma zone de confort. J’ai souvent peur de ce qu’il va penser de moi. »

Nombreuses sont les clientes qui me viennent avec ces observations.

À ce moment-là, je sais qu’elles ont enfermé leur tigresse intérieure.

C’est quoi cette histoire de tigresse, man?

Notre tigresse, c’est cette part de nous qui représente la femme flamboyante, sexuelle, séductrice. Cette qui se trouve attirante et qui ose désirer.

Le problème, la tigresse n’est pas très bien reçue dans notre société (mettons qu’elle est pas invitée à tous les party).

Alors on apprend à l’enfermer.

Et ça part de très tôt dans la vie d’une femme : on ne laisse pas le droit aux filles d’assumer leur corps, de le montrer; puis aux adolescentes de cultiver leurs désirs, de les assouvir…

Celles qui osent transgresser ces non-dits se font mettre l’étiquette de pute, salope, fille facile et j’en passe.

C’est celle qui s’habille sexy à la job, et qui n’est jamais prise au sérieux.

Celle qui se maquille « trop », même pour un simple resto entre amis.

C’est celle qui couche le premier soir, et qui ne mérite pas une relation stable.

Et on ne veut pas être cette femme que tout le monde pointe du doigt, right?

Au fil du temps, on réprime la tigresse, on l’enferme et, faut de la nourrir, nous la laissons mourir à petit feu. On tait volontairement toute part sexuelle en nous, pour la laisser sortir uniquement en contexte « propice ».

Ça commence à l’enfance ou à l’adolescence, la première fois où on nous dit « Tu ne vas quand même pas sortir habillée comme cela?! » et ça continue… jusqu’au coup de grâce : devenir maman.

BIM, d’un coup, on se retrouve dans un contexte non propice à vie : on EST une maman…

Parce que c’est bien connu, une maman est une sainte. Une maman n’a plus de sexualité. Une maman, c’est pur!

La bonne nouvelle, c’est que la tigresse, elle est toujours là, en vous. Quelque part dans l’un de vos sous-sol intérieur.

Pour qu’elle revienne, elle a besoin :

– D’être libérée

– D’être nourrie

Alors, prête à la faire revenir?

Rejoignez-nous sur le groupe facebook

0 k
Membres
0 k
Abonnés
0
Abonnés